Top Module Empty
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter

We have: 18 guests, 1 bots online
Votre IP: 54.224.164.166
 , 
Today: Nov 19, 2017
Menu principal
Finistère PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 12 Novembre 2014 19:40

Voici la liste des soldats décédés durant la guerre 14-18 et natifs du Finistère. Cette liste a été effectuée à partir du site du Ministère de la Défense "Mémoire des Hommes". En Novembre 2014, "Mémoire des Hommes" a intégré les fiches des soldats "Non-Morts pour la France"; mon travail ne tient pas compte de ces fiches.

CLIQUEZ ICI

Utilisez la loupe si nécessaire.

J'ai pu commettre quelques erreurs, n'hésitez pas à me les signaler.

Rectificatif : Renaud Martinez, spécialiste du 53° ri, me signale que le soldat GUIVARCH Jean-Marie de Tréflaouénan n'est pas au 53° ri mais au 59° ri, je le remercie


Les abréviations utilisées sont : bca=bataillon de chasseurs alpins   bcp=bataillon de chasseurs à pied   rac=régiment d'artillerie de campagne   ri=régiment d'infanterie   ric=régiment d'infanterie coloniale   rit=régiment d'infanterie territoriale.

J'ai trouvé 28 529 soldats natifs du Finistère et décédés la guerre 14-18, soit 3.92% de la population de 1891 (727 012 habitants) et 3.5% de la population de 1911 (809 771 habitants). Si on calcule le nombre de soldats décédés dans la nouvelle mouture de "Mémoire des Hommes", on trouve 32 800 morts; sacrée différence (13%). Ceci est du aux trop nombreux doubles, et en particulier pour les marins, de la nouvelle version (2013) de "Mémoire des Hommes".

Résultats au niveau national : 3.2% de la population de 1891 et 3% de la population de 1911.

Quelques remarques sur ce travail

A) Avant 2008, j'avais compté, à partir de "Mémoire des Hommes" les soldats natifs du Finistère. Les résultats sont ici. C'était une estimation, d'ailleurs les résultats sont différents ( 5% de différence). Pourquoi cette différence :

- La présence de fiches doubles qui concernaient, au début, principalement, les officiers. J'avais essayer d'estimer, par un savant calcul ce nombre.

- Des erreurs de l'auteur de la fiche ; la commune de naissance est, à tort, placée dans le Finistère. Ce type d'erreur est plus fréquent entre département limitrophes.

- Des rajouts réguliers, dans "Mémoire des Hommes" de fiches, entre autre, celles des marins.

B) Il y a 52 soldats où je n'ai pas mis la commune de naissance : je n'ai pas réussi à lire le nom.

c) Certains noms de communes sont suivis de points d'interrogation, je n'ai pas pu préciser la commune Beuzec?? pour Beuzec-Cap-Sizun ou Beuzec-Conq, Clohars?? pour Clohars-Fouesnant ou Clohars-Carnoët, Ergué pour Ergué-Armel ou Ergué Gabéric, La Forêt?? pour La Forest-Landerneau ou pour la Forêt-Fouesnant, Locmaria pour Locmaria-Plouzané ou Locmaria-Berrien, Logonna?? pour Logonna-Daoulas ou Logonna-Quimerch, Plourin?? pour Plourin ou Plourin-lès-Morlaix et enfin St-Jean pour St-Jean du Doigt ou St-Jean-Trolimon.

D) J'ai utilisé les communes de 1914. Il y a eu, depuis, des changements : fusions, séparations, disparitions et créations.

- Beuzec-Conq est réunie à Concarneau en 1945.

- Brigognan-Plage est créée en 1934 à partir de Plounéour-Trez.

- Carhaix et Plouguer forment Carhaix-Plouguer en 1956.

- Ergué-Armel, Kerfunteun et Penhars sont réunies à Quimper en 1956.

- Kerlaz est créée, en 1932, à partir de Plonévez-Porzay.

- Kernével est réunie à Rosporden en 1973.

- Lambézellec, St-Marc et St-Pierre-de-Quilbignon sont réunies à Brest en 1945.

- Lanriec est réunie à Concarneau en 1959.

- Larret est réunie à Porspoder en 197

- Pont-de-Buis-lès-Quimerch est crée à partir du Faou, de Quimerch et de St-Ségal.

- Logonna-Quimerch et Quimerc sont réunies à Pont-de-Buis-lès-Quimerch en 1949.

- Nizon est réunie à Pont-Aven en 1954.

- Pouldavid-sur-Mer est créé, à partir de Pouldergat, en 1919.

- Ploaré, Pouldavid-sur-Mer et Tréboul sont réunies à Douarnenez en 1945.

- Plobannalec devient Plobannalec-Lesconil en 2001.

- Ploujean est réunie à Morlaix en 1959.

- Rumengol est réunie au Faou en 1970.

- Santec est créée à partir de Roscoff et St-Pol-de-Léon en 1920; attention, 2 soldats sont natifs de Santec.

Merci au site "Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui" où j'ai trouvé ces renseignements.

RECTIFICATIF

Mr Cariou me signale une erreur : quelques soldats  sont notés comme natifs de Lopheret, il faut lire Loperhet; je remercie Mr Cariou.

REPARTITION DES SOLDATS

Voir chapitre "Les différentes armes".

8 fiches sans indication.

Aviation, aérostation : 56 morts soit 0.2% (France=0.3%).

Service de santé (Section d'infirmiers coloniaux, section de brancardiers, infirmiers coloniaux) : 85 morts soit 0.3% (France=0.4%).

Divers (Escadron du train, légion de gendarmerie, section de C.O.A, section de chemin de fer, chasseurs forestiers, ouvriers, secrétaires d'état-major, brigade d'infanterie, chars de combat, douanes, garde républicaine, section coloniale de téléphone, télégraphie) : 202 morts soit 0.7% (France=1%).

Cavalerie (Chasseurs à cheval, chasseurs d'Afrique, cuirassiers, hussards, dragons) : 213 morts soit 0.7% (France=1%).

Génie : 414 morts soit 1.5% (France=1.9%).

Artillerie : 1 551 morts soit 5.4% (France=5.7%).

Marine : 3 000 morts soit 10.5% (France=0.7%).

Infanterie : 23 000 morts soit 80.6% (France=88.4%).

Répartition dans l'infanterie

Divers (Régiments légers, groupes spéciaux, cuirassiers à pied, groupes cyclistes) : 30 morts soit 0.1% (France<0.1%).

Légion étrangère : 62 morts soit 0.3% (France=0.8%).

Chasseurs dont territoriaux et cyclistes : 363 morts soit 1.6% (France=8.6%).

Régiments d'infanterie territoriale : 694 morts soit 3.2% (France=3.5%).

Régiments d'infanterie coloniale, zouaves, tirailleurs, bataillons d'Afrique, bataillons d'infanterie coloniale du Maroc, bataillons de somalis, bataillons du Pacifique, bataillons tirailleurs malgaches, régiments d'Afrique, chasseurs malgaches, division coloniale, bataillon tirailleurs sénégalais, bataillons tirailleurs tonkinois, bataillon sibérien, régiments mixte coloniaux, compagnie de Martinique, dépôt des isolés coloniaux, régiment du Gabon : 4 520 morts soit 19.6% (France=17.6%).

Régiments d'infanterie : 17 331 morts soit 75.6% (France=69.5%) et 60.7% de la totalité des soldats décédés (France=61.4%).

REGIMENTS LES PLUS TOUCHES

Je ne cite que les régiments qui représentent plus de 2% de la liste.

118° régiment d'infanterie : 1 509 morts.

19° régiment d'infanterie : 1 411 morts.

2° régiment d'infanterie coloniale : 1 230 morts.

219° régiment d'infanterie : 900 morts.

48° régiment d'infanterie : 975 morts.

62° régiment d'infanterie : 608 morts.

71° régiment d'infanterie : 864 morts.

EVOLUTION DES DECES AU COURS DU CONFLIT

20 fiches sans renseignement.

Un 2° classe du 62° régiment d'infanterie, Rouzeau Jean,  est porté disparu le 07 Août 14 dans un endroit indéterminé; j'ai un doute sur cette fiche.

Un soldat du 19° régiment d'infanterie décède de blessure le 09.08.14, à Brest.

Un 2° classe du 130° régiment d'infanterie"meurt pour la France, au combat de Mangiennes, le 10.08.14.

15 soldats meurent le 11.11.1918 dont 3 de blessures.

7 soldats sont "Tués à l'ennemi" le 10.11.1918.

1 038 militaires meurent après le 11.11.1918 soit 3.6% (France=2.1%). Il faut noter des années de naissance tardives : 1949, 1948, 1947, 1942, 1940.........

1914

9 fiches sans date précise.

Août : 1 756 morts (12 sans date précise) dont 887 le 22 Aout principalement en Belgique.

Septembre : 1 410 morts dont 3 sans date précise.

Octobre : 878 morts dont 7 sans date précise.

Novembre : 597 morts dont 8 sans date précise.

Décembre : 821 morts dont 2 sans date précise.

Pour 1914 : 5 471 morts soit 19.2% (France=23.6%)

1915

3 fiches sans date précise.

Janvier : 390 morts dont 1 sans date précise.

Février : 460 morts dont 1 sans date précise.

Mars : 584 morts dont 1 sans date précise.

Avril : 616 morts dont 1 sans date précise.

Mai : 706 morts dont 1 sans date précise.

Juin : 810 morts dont 1 sans date précise.

Juillet : 591 morts.

Août : 307 morts.

Septembre : 1 802 (3 sans date précise) dont 893 morts le 25, principalement dans la Marne.

Octobre : 934 morts dont 2 sans date précise.

Novembre : 198 morts.

Décembre  : 154 morts.

Pour 1915 : 7548 morts soit 26.5% (France=26.2%).

1916

Janvier : 133 morts.

Février : 356 morts.

Mars : 299 morts dont 1 sans date précise.

Avril : 618 morts.

Mai : 372 morts dont 2 sans date précise.

Juin : 629 morts.

Juillet : 790 morts dont 1 sans date précise.

Août : 603 morts dont 1 sans date précise.

Septembre : 738 morts.

Octobre : 549 morts.

Novembre : 496 morts dont 2 sans date précise.

Décembre : 260 morts.

Pour 1916 : 5 843 morts soit 20.5% (France=19%).

1917

Janvier : 104 morts dont 2 sans date précise.

Février : 137 morts.

Mars : 258 morts dont 4 sans date précise.

Avril : 989 morts.

Mai : 731 morts.

Juin : 209 dont 3 sans date précise.

Juillet : 264 morts.

Août : 358 morts.

Septembre : 313 morts dont 1 sans date précise.

Octobre : 301 morts dont 2 sans date précise.

Novembre : 129 morts.

Décembre : 111 morts.

Pour 1917 : 3 904 soit 13.7% (France=12.1%).

1918

1 fiche sans date précise.

Janvier : 104 morts dont 1 sans date précise.

Février : 90 morts dont 1 sans date précise.

Mars : 212 morts.

Avril : 312 morts.

Mai : 434 morts dont 1 sans date précise.

Juin : 498 morts.

Juillet : 626 morts dont 2 sans date précise.

Août : 545 morts.

Septembre : 817 morts dont 3 sans date précise.

Octobre : 856 morts.

Novembre (Jusqu'au 11 inclus) : 201 morts dont 1 sans date précise.

Pour 1918 : 4696 morts soit 16.5% (France=15.9%).

Conclusion

- Année la plus meurtrière : 1915, comme au niveau national : cf "Récapitulatif du nombre de morts et par mois".

- Mois le plus meurtrier : Septembre 1915; au niveau national, il s'agit de Septembre 1914 : cf "Récapitulatif du nombre de morts par mois".

- Jour le plus meurtrier : 25 Septembre 1915; comme au niveau national : cf "25 Septembre 1915". Etant donné le faible écart avec le 22.08.14; on peut considérer que les pertes de ces 2 journées sont équivalentes.

Voici les 10 jours les plus meurtriers pour les soldats natifs du Finistère.

25 Septembre 1915 : 893 morts.

22 Août 1914 : 887 morts.

16 Avril 1917 : 255 morts.

17 Décembre 1914 : 244 morts.

09 Mai 1915 : 226 morts.

27 Août 1914 : 200 morts.

8 Septembre 1914 : 199 morts.

14 Juillet 1915 : 188 morts.

06 Octobre 1915 : 177 morts.

27 Avril 1915 : 175 morts.

LIEU DE DECES

74 fiches sans renseignement.

1 mort à l'asile, sans précision de département.

33 morts en ambulance, sans précision de décès.

37 morts à l'hôpital, sans précision de département.

Zone de front

Afrique (pays non déterminé) : 1 mort   Aisne : 2754 morts dont 246 en ambulance et 82 à l'hôpital   Albanie : 11 morts dont 7 en ambulance   Algérie : 19 morts dont 14 à l'hôpital   Allemagne : 471 morts dont 18 en ambulance et 223 à l'hôpital   Alsace : 99 morts dont 13 en ambulance et 8 à l'hôpital   Ardennes : 463 morts, dont 18 en ambulance et 23 à l'hôpital   Aube : 94 morts dont 2 en ambulance et 77 à l'hôpital   Autriche : 1 mort à l'hôpital   Belgique : 1852 morts dont 1 en poste de secours, 47 à l'hôpital et 65 en ambulance   Bénin : 2 morts   Bulgarie : 29 morts dont 12 en ambulance et 3 à l'hôpital   Burkina-Faso : 2 morts   Cameroun : 8 morts dont 3 à l'hôpital   Congo-Brazzaville : 1 mort   Croatie : 2 morts   Grèce : 296 morts dont 1 en poste de secours, 1 en infirmerie, 26 en ambulance et 149 à l'hôpital   Hongrie : 10 morts dont 1 en ambulance et 1 à l'hôpital   Italie : 42 morts dont 8 en ambulance et 16 à l'hôpital   Lorraine : 38 morts dont 9 en ambulance et 8 à l'hôpital   Luxembourg : 3 morts   Marne : 5949 morts dont 1 en train sanitaire, 2 en poste de secours, 1 en poste chirurgical, 548 en ambulance et 352 à l'hôpital   Maroc : 55 morts dont 12 en ambulance, 1 à l'infirmerie et 10 à l'hôpital   Mer : 1325 morts dont 33 sur un navire-hôpital   Meurthe-et-Moselle : 379 morts dont 45 en ambulance et 61 à l'hôpital   Meuse : 4110 morts dont 3 en poste de secours, 360 en ambulance et 239 à l'hôpital   Monténégro : 1 mort   Nord : 180 morts dont 7 en ambulance et 97 à l'hôpital   Oise : 1369 morts dont 1 en infirmerie, 188 en ambulance et 163 à l'hôpital   Palestine : 1 mort   Pas-de-Calais : 1330 morts dont 78 en ambulance et 48 à l'hôpital   Roumanie : 12 morts dont 2 en ambulance et 8 à l'hôpital   Russie : 14 morts dont 1 en ambulance et 1 à l'hôpital   Seine-et-Marne : 98 morts dont 15 en ambulance et 36 à l'hôpital   Serbie : 253 morts dont 1 en groupe chirurgical, 66 en ambulance, 12 à l'hôpital et 1 en poste chirurgical   Somme : 3561 morts dont 2 en poste chirurgical, 278 en ambulance et 261 à l'hôpital   Territoire-de-Belfort : 9 morts dont 2 en ambulance et 6 à l'hôpital   Tunisie : 39 morts dont 1 en ambulance et 27 à l'hôpital   Turquie : 171 morts dont 8 en ambulance et 5 à l'hôpital   Ukraine : 2 morts   Vietnam : 13 morts dont 2 à l'hôpital   Vosges : 108 morts dont 15 en ambulance et 44 à l'hôpital.

Zone arrière

3 224 morts dont 1290 dans le Finistère et 221 morts dans les départements limitrophes.

Conclusion

- Fronts les plus meurtriers : 1) Marne   2)Meuse   3)Somme   4)Aisne   5)Oise

- Pour l'ensemble des troupes françaises : "Répartition des morts sur le front occidental".

AGE DES SOLDATS DECEDES

46 fiches sans renseignement.

4 soldats (Le-Gouil Pierre, Le-Noach François, Le-Moal Joseph-Marie, Créach Alain) seraient morts à l'age de 15 ans; j'ai un doute sur ces fiches. Cependant, il faut noter d'assez nombreux (une centaine) de soldats très jeune (15, 16 et 17 ans).

3 soldats décèdent à 59 ans.

L'âge moyen de décès est de 27 ans et 4 mois comme au niveau national.

La classe d'âge la plus représentée est celle des 21 ans; au niveau national, il s'agit de celle des 20 ans : cf "Histogramme des classes d'âge".

LES GRADES

Voir le chapitre "Ils ont tous soufferts"

11 fiches sans renseignement.

Officiers : 571 morts soit 2% (France=2.75%).

Sous-officiers : 2246 morts soit 7.9% (France=8%).

Militaires du rang : 25 701 morts soit 90.1% (France=89.2%).

TYPES DE MORT

- Pour l'ensemble des troupes françaises : "Types de mort selon les fronts".

- Pour les soldats natifs du Finistère :

82 fiches sans renseignement.

Décès par meurtre : 2 morts.

Décès lors d'émeutes ; 7 morts.

Suicide : 12 morts.

Décès dus aux gaz : 92 morts.

Décès en captivité, sans autre précision : 156 morts.

Décès par accident : 311 morts.

Disparus (Dont jugement et naufrage) : 3 722 morts soit 13% (France=8.2%).

Décès par maladie : 4 099 morts soit 14.4% (France=11.8%).

Décès par blessures : 5 156 morts soit 18.1% (France=20%).

"Tués à l'ennemi" (Dont "Morts pour la France") : 14 890 morts soit 52.2% (France=58.7%).

ANNEE DE NAISSANCE

17 fiches sans renseignement.

Les années extrêmes de naissance sont 1856 (3 morts) et 1902 (2 morts).

L'année moyenne de naissance est 1888.

L'année de naissance la plus représentée est 1895 (1 948 morts).

QUELQUES CARACTERISTIQUES DE CES SOLDATS.

- Département assez fortement touchés.

- Enormément de soldats décédés sont des marins; par contre il y a très peu de chasseurs.

- 1914 est, en proportion, peu meurtrière.

- Part assez importante de soldats décédés après le 11.11.1918.

- Nombreux morts dans la Marne, mais aussi dans l'Oise.

- Assez peu d'officiers et de sous-officiers.

- Forte proportion de disparus, entre autre, par naufrage et de décès par maladie.

- Il faut aussi noter une épidémie de grippe à l'hôpital de Brest entre Août et Octobre 18 :  plus de 200 marins morts en 2 mois, principalement des apprentis-marins.


 

 

 

 

 

 

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


Mise à jour le Lundi, 23 Octobre 2017 08:59