Top Module Empty
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter

We have: 9 guests online
Votre IP: 35.172.201.102
 , 
Today: Déc 12, 2018
Menu principal
Les grades : ils ont tous soufferts PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 16 Avril 2008 21:40
Voici  les différents grades que j'ai trouvé dans mon relevé de 13398 soldats "Morts pour la France"

Officiers

Officiers généraux
Général de brigade : 1
Officiers supérieurs
Colonel : 1
Lieutenant Colonel : 7
Chef de bataillon : 20
Chef d’escadron : 4
Commandant : 3
Officiers subalternes
Capitaine : 129
Lieutenant : 146
Sous-lieutenant : 308
Médecins : 10
Officiers d’administration : 3
Vétérinaire : 1

Sous-officiers

Aspirants : 41
Médecins auxiliaires : 5
Adjudant : 130
Sergent, Maréchal des logis : 874

Hommes du rang

Caporal, Brigadier : 1250
Soldat de 1° classe : 354
Soldat de 2° classe : 10088
Nous avons donc 633 officiers (4.72%), 1050 sous-officiers (7.84%) et 11692 militaires du rang (87.27%). La présence de fiches doubles pour bon nombre d’officiers a pour effet une surestimation de cette classe au détriment des sous-officiers et des hommes du rang. Une réévaluation est nécessaire et donne le résultat suivant : officiers 2.75%, sous-officiers 8.01% et hommes du rang 89.22%. Je me suis amusé à faire une petite comparaison avec les effectifs d’un régiment d’infanterie en 1914 (Répertoire des corps de troupe de l’armée française pendant la Grande Guerre, tome 1, E. Labayle et M. Bonnaud, éd. C Bonnaud, 2004).
morts (en %)
Effectif dans un Régiment d’Infanterie de 1914 (en %)
Officiers
2.75
1.9
Sous-officiers
8.01
3.5
Hommes du rang
89.22
94.6
Grade inconnu
0.02
Que vaut cette comparaison ? Est-elle fiable? Faut-il expliquer la différence de proportion ? Quelles en sont, éventuellement, les raisons ? Les officiers et sous officiers, de par leur grade, étaient sans doute particulièrement exposés au danger ; étaient-ils plus hardis ? Est-ce que les gradés, dont l’âge est plus élevé, décédaient davantage de maladie ? Est-ce que les troupes combattantes avaient, un nombre de gradés supérieur à celui des troupes normalement moins exposées (travailleurs coloniaux, escadron de train, territoriaux) ? Je pense qu’il est difficile, sinon impossible, de tirer des conclusions d’une telle comparaison. Il faudrait connaître le nombre exact de chaque grade présent durant le conflit.
Tous les soldats, du simple 2° classe (75% des morts) au colonel, se sont sacrifiés durant cette guerre. Seuls, les très haut gradés et les hommes appartenant a des groupes particuliers (gendarmerie, manufacture, administration….) n’ont pas eu à subir les mêmes dangers.
Des précisions m'ont été apportées par un internaute, Mr Marc Patiou, en Mai 2009; elles concernent l'évolution du rapport numérique entre les cadres et la troupe.
"Deux tendances viennent, dans le courant du conflit, influencer le rapport numérique entre les cadres et la troupe
-La première découle de la nécessité d'encadrer les troupes en fonction des personnels qualifiés disponibles, et a pour conséquence une "dégradation", au sens premier du terme, des niveaux hiérarchiques, au moins jusqu'au niveau bataillon. ainsi le sergent-chef devient le chef de section, "faisant office" de sous-lieutenant, le sous lieutenant devient chef de compagnie, "faisant office" de capitaine, etc....Conclusion le rapport troupe/encadrement reste similaire mais cet encadrement est, en moyenne, légèrement plus subalterne (ceci n'est plus valable à partir du niveau régiment/division).
-La seconde tendance est la tres nette diminution des effectifs combattants des unités d'infanterie qui passent, pour la compagnie, de 240 hommes environ en 1914 à 170 environs en 1918 (chiffres théoriques)"

 

 

Mise à jour le Samedi, 15 Août 2015 21:04