Top Module Empty
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter

We have: 46 guests, 1 bots online
Votre IP: 54.198.3.15
 , 
Today: Juil 17, 2018
Menu principal
Libourne (Gironde) PDF Imprimer Envoyer

Libourne est la ville où j'ai fait mes classes d'aspirant dans le service de santé de l'armée, c'était au début des années 90. Mon attitude pertubatrice m'a valu quinze jours d'arrêt (heureusement fictifs), une convocation matinale devant le chef de corps - ma barbe était encore tachée de Jet 27 - et une "note de geule" égale à 0; mon acolyte Rivolaen eu, je crois, les mêmes sanctions, exeptée une "note de geule" de 10. Ce chapitre est un hommage à Libourne et à mon instructeur, le sergent Kowalsky.

Voici la liste des soldats décédés durant la guerre 14-18 et natifs de Libourne en Gironde; Cette liste a été effectuée à partir du site du Ministère de la Défense : Mémoire des Hommes. En novembre 2014, "Mémoire des Hommes" a intégré les fiches des soldats "Non-Morts pour la France"; mon travail ne tient pas compte de ces fiches.

CLIQUEZ ICI

Utilisez la loupe si nécessaire.

Les abréviations utilisées sont : bca=bataillon de chasseurs alpins   bcp=bataillon de chasseurs à pied   rac=régiment d'artillerie de campagne   ri=régiment d'infanterie   ric=régiment d'infanterie coloniale   rit=régiment d'infanterie territoriale.

RECTIFICATIF

Bostock, une membre du Forum 14-18, m'a précisé que William Seguin appartenait au 3° bataillon de chasseurs à pied; je l'en remercie.

RESULTATS PAR RAPPORT AUX RECENSEMENTS DE 1891 ET DE 1911

La comparaison avec ces 2 recensements permet de mieux appréhender d'éventuels mouvements de population (émigration/immigration).

J'ai trouvé 351 soldats décédés durant la guerre 14-18 et natifs de Libourne soit 2% de la population de 1891 (17 867 habitants) et 1.7% de la population de 1911 (20 085 habitants).

Résultats pour le département de la Gironde : 2.5% de la population de 1891 et 2.4% de la population de 1911; cf "Tableau des départements".

Résultats au niveau national : 3.2% de la population de 1891 et 3% de la population de 1911.

REPARTITION DES SOLDATS

Voir chapitre "Les différentes armes".

Divers (escadron du train, état-major) : 3 morts soit 0.9% (France=1%).

Service de santé (Section d'infirmiers militaires, médecin d'hôpital) : 3 morts soit 0.9% (France=0.4%).

Marine : 5 morts soit 1.4% (France=0.7%).

Aviation : 5 morts soit 1.4% (France=0.3%).

Cavalerie (Chasseurs à cheval, cuirassiers, dragons) : 8 morts soit 2.3% (France=1%).

Génie : 10 morts soit 2.8% (France=1.9%).

Artillerie : 25 morts soit 7.1% (France=5.7%).

Infanterie : 292 morts soit 83.2% (France=88.4%).

Répartition dans l'infanterie

Légion étangère : 1 mort soit 0.3% (France=0.8%).

Régiment d'infanterie territoriale : 9 morts soit 3.1% (France=3.5%).

Chasseurs : 10 morts soit 3.4% (France=8.6%).

Régiment d'infanterie coloniale, zouaves, tirailleurs, bataillon d'afrique, indochinois... : 50 morts soit 17.1% (France=17.6%).

Régiment d'infanterie : 222 morts soit 76% (France=69.50%) et 63.2% de la totalité des soldats morts (France=61.4%).

REGIMENTS LES PLUS TOUCHES

Je ne cite que les régiments qui représentent plus de 2% de la liste.

108° régiment d'infanterie : 9 morts.

257° régiment d'infanterie : 10 morts.

57° régiment d'infanterie : 30 morts.

6° régiment d'infanterie : 9 morts.

7° régiment d'infanterie coloniale : 9 morts.

EVOLUTION DES DECES AU COURS DU CONFLIT

1 fiche sans précision.

Le premier mort est un maréchal des logis du 15° régiment de dragons; il est décédé le 13.08.14 en Meurthe-et-Moselle.

Un 2° classe, du 128° régiment d'infanterie est tué en Belgique le 07.11.1918.

13 soldats sont décédés après le 11.11.18 soit 3.7% (France=2.1%).

1914

Août : 27 morts dont 7 le 22.

Septembre : 15 morts.

Octobre : 9 morts.

Novembre : 8 morts.

Décembre : 11 morts.

Pour 1914 : 70 morts soit 19.9% (France=23.6%).

1915

Janvier : 7 morts.

Février : 4 morts.

Mars : 6 morts.

Avril : 7 morts.

Mai : 4 morts.

Juin : 4 morts.

Juillet : 10 morts.

Août : 3 morts.

Septembre : 16 morts (1 fiche sans date précise) dont 10 le 25.

Octobre : 4 morts.

Novembre : 2 morts.

Décembre : 4 morts.

Pour 1915 : 71 morts soit 20.2% (France=26.2%).

1916

Janvier : 3 morts.

Février : 3 morts.

Mars : 3 morts.

Avril : 3 morts.

Mai : 8 morts.

Juin : 5 morts dont 1 sans date précise.

Juillet : 16 morts.

Août : 9 morts

Septembre : 19 morts.

Octobre : 4 morts.

Novembre : 4 morts.

Décembre : 3 morts.

Pour 1916 : 80 morts soit 22.8% (France=19%).

1917

Janvier : 2 morts.

Février : 1 mort.

Mars : 4 morts.

Avril : 7 morts.

Mai : 7 morts.

Juin : 3 morts.

Juillet : 4 morts.

Août : 1 mort.

Septembre : 6 morts.

Octobre : 1 mort

Novembre : 5 morts.

Décembre : 2 morts.

Pour 1917 : 43 morts soit 12.3% (France=12.1%).

1918

Janvier : 3 morts.

Février : 1 mort.

Mars : 4 morts.

Avril : 9 morts.

Mai : 2 morts.

Juin : 12 morts.

Juillet : 9 morts.

Août : 7 morts.

Septembre : 8 morts.

Octobre : 16 morts.

Novembre (jusqu'au 11 inclus) : 2 morts.

Pour 1918 : 73 morts soit 20.8% (France=15.9%).

Conclusion

Année la plus meurtrière : 1916; au niveau national, il s'agit de 1915; cf "Récapitulatif du nombre de morts par an et par mois".

Mois le plus meurtrier : Août 1914; au niveau national, il s'agit de Septembre 14 : cf "Récapitulatif du nombre de morts par mois".

Jour le plus meurtrier : le 25.09.1915 comme, à mon avis, au niveau national : cf "25 Septembre 1915 ".

LIEU DE DECES

3 fiches sans renseignement.

1 décès en ambulance, sans précision de département.

Zone de front

Aisne : 66 morts dont 5 en ambulance, 1 en hôpital et 1 en infirmerie   Algérie : 1 mort en hôpital   Allemagne : 4 morts dont 1 en hôpital   Alsace : 6 morts dont 2 en ambulance   Ardennes : 6 morts   Belgique : 29 morts dont 3 en hôpital   Grèce : 4 morts dont 2 en hôpital   Italie : 1 mort   Lorraine : 6 morts   Marne : 41 morts dont 8 en ambulance et 7 en hôpital   Maroc : 1 mort   Mer : 4 morts   Meurthe-et-Moselle : 11 morts dont 1 en ambulance   Meuse : 56 morts dont 7 en ambulance et 4 en hôpital   Nord : 3 morts dont 1 en hôpital   Oise : 14 morts dont 4 en ambulance et 4 en hôpital   Pas-de-Calais : 17 morts dont 1 en ambulance et 1 en hôpital   Serbie : 4 morts dont 1 en ambulance   Somme : 33 morts dont 1 en ambulance et 2 en hôpital   Turquie : 5 morts   Vosges : 6 morts dont 1 en hôpital

Zone arrière

37 morts dont 11 en Gironde.

Conclusion

Les fronts les plus meurtriers : 1)Aisne   2)Meuse   3)Marne   4)Somme   4)Belgique

Pour l'ensemble des troupes françaises : cf "Répartition des morts sur le front occidental".

AGE DES SOLDATS DECEDES

1 fiche sans renseignement.

4 soldats sont décédés à l'âge de 18 ans.

1 médecin major est décédé, de ses blessures, à l'âge de 49 ans.

Le soldat "tué à l'ennemi" le plus agé avait 47 ans.

L'âge moyen de décès est de 26 ans et 7 mois (France=27 ans et 4 mois).

La classe d'âge la plus représentée est celle des 20 ans comme au niveau national : cf "Histogramme des classes d'âge".

LES GRADES

Voir chapitre "Ils ont tous soufferts".

Officiers : 30 morts soit 8.5% (France=2.75%).

Sous-Officiers : 44 morts soit 12.5% (France=8%).

Militaires du rang : 277 morts soit 78.9% (France=89.2%).

TYPE DE MORT

- Pour l'ensemble des troupes françaises, voir chapitre "Type de mort selon les fronts".

- Pour les soldats natifs de Libourne :

2 fiches sans renseignement.

Décès en captivité, sans autre précision : 2 morts.

Décès dus au gaz : 2 morts.

Décès par accident : 7 morts.

Disparus (dont jugement et naufrage) : 28 morts soit 8% (France=8.2%).

Décès par maladie : 37 morts soit 10.5% (France=11.8%).

Décès par blessures : 78 morts soit 22.2% (France=20%).

Tués à l'ennemi (dont "Mort pour la France") : 195 morts soit 55.6% (France=58.7%).

ANNEE DE NAISSANCE DU SOLDAT

Les années extrèmes de naissance sont 1867 (1 mort) et 1899 (1 mort).

L'année moyenne de naissance est 1889.

Les années de naissance les plus représentées sont 1891, 1894 et 1896 avec 27 morts.

QUELQUES CARACTERISTIQUES DE CES SOLDATS

- Libourne est moins touchée que l'ensemble du département.

- 1916 est l'année la plus meurtrière.

- Beaucoup de décès dans l'Aisne.

- La moyenne d'âge de décès est peu élevée.

- Forte proportion d'officiers et de sous-officiers.

 

 

 

 

 

 

Mise à jour le Dimanche, 04 Janvier 2015 09:42